Excite

Taille du pénis : de nombreuses études pour quoi faire?

« Quelle est la taille normale d'un pénis ? », « La taille du pénis est-elle importante lors des relations sexuelles ? », ou encore, plus grave, « Un pénis trop petit peut-il empêcher de procréer ? » Ces questions, dès lors qu'elles sont posées dans une étude et qu'elles trouvent un élément de réponse, même partiel, font immédiatement le buzz.

Fin mars, des chercheurs de l'Australian National University de Canberra ont affirmé, étude à l'appui, que la taille du pénis comptait effectivement dans les relations de séduction. Leur étude a été publiée dans une publication des plus sérieuses : les Actes de l'Académie américaine des sciences (Proceedings of the National Academy of Sciences). Pour arriver à leur conclusion, les chercheurs ont montré des centaines d'images reconstituées d'hommes à 105 femmes de 26 ans en moyenne, chargées de leur attribuer une note. La conclusion : toutes choses égales par ailleurs, les sondées ont réagi plus promptement et plus positivement aux hommes disposant d'attributs de bonne taille. Un démenti cinglant, donc, au cliché selon lequel « la taille, ça ne compte pas ».

Reste que cette étude s'inscrit dans une forêt d'autres enquêtes publiées à intervalles réguliers ces dernières années. Ainsi en octobre 2012, des chercheurs écossais affirmaient que la taille du pénis compte dans l'orgasme. En octobre 2011, c'était l'Académie nationale de chirurgie, qui, assaillie de questions à ce sujet, se sentait obligée de dévoiler les « chiffres normaux des dimensions du pénis humain». Le verdict scientifique tant attendu : entre 9 et 9,5 cm au repos et entre 12,8 à 14,5 cm en érection. En mars 2011, unecarte de « la taille des pénis dans le monde » à partir de données récoltées par des chercheurs irlandais était reprise dans les médias. Champions du monde : les Congolais avec 18 cm. Les Français, eux, étaient plutôt mal classés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017