Excite

Tout sur l'art du baiser

Quand deux personnes s’aiment, il est courant de s’embrasser, de s’étreindre, de se bisouiller, bref d’échanger de langoureux baisers. Que ce soit le simple petit bécot ou le vrai French kiss, le petit monde du baiser intrigue toujours autant. L’art du baiser est un préliminaire agréable, qui témoigne de l’affection que l’on porte à l’autre.

Il n’y a pas d’art du baiser à proprement parlé. Un baiser est avant tout un prélude amoureux, une sorte de jeu érotique et sexuel. Plus le baiser est long, plus il réveille le désir et fait monter l'excitation. Un baiser met les trois sens en éveil : l’odorat, le toucher et le goût. Tous les récepteurs sensoriels s’affolent. Il y a de multiples façons de s’embrasser. Le baiser peut être doux et tendre. La bouche peut sucer les lèvres de l’autre, les lécher, les mordiller ou simplement les embrasser. Avec un simple baiser, le corps entier prend du plaisir et éveille toutes les zones érogènes.

Quand on parle d’amour ou de baiser, il est quasi impossible de parler de méthode standard du bouche-à-bouche ! Libre à chacun de laisser s’exprimer ses émotions et son amour au travers d’un baiser. Mais pour faire simple, un baiser profond s’effectue en général lèvres jointes, et bouche ouverte. Les langues se rejoignent, se touchent, se titillent. Pour maîtriser l’art du baiser, il n’y a pas de manuel technique, seule la pratique peut faire progresser. Alors, il faut s’embrasser souvent ! Et il ne faut pas oublier que les lèvres sont la partie la plus sensible du visage des femmes. La stimulation de la bouche par un baiser sensuel déclenche immédiatement un désir sexuel intense.

Que peut-on attraper avec un baiser ?

Maîtriser l’art du baiser est une bonne chose, mais il ne faudrait pas oublier qu’un baiser n’est pas anodin. Lorsque les deux salives se mélangent, les partenaires s’échangent 0,1 g de substances organiques, 0,7 g d’albumine et 9 mg d'eau. Le baiser à pleine bouche comporte alors des risques. Bien entendu, il n’est pas possible de contracter le Sida en s’embrassant, mais le risque n’est pas exclu en ce qui concerne la mononucléose infectieuse, l'hépatite B, l’herpès ou la grippe.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017