Excite

Les antidépresseurs et les troubles sexuels

En cas de dépression, la sexualité est souvent mise à rude épreuve. Les troubles sexuels sont fréquents et il est alors indispensable d’en parler. Pour autant, avec les antidépresseurs, les troubles sexuels ont tendance à s’installer, du fait des effets secondaires. Comment se sortir de la dépression et en finir avec ce cercle infernal ?

La dépression impose de nombreux symptômes à la personne qui subit son état. Entre les troubles sexuels, le manque de plaisir, le manque d’envie de vivre, il est alors difficile de s’en sortir seul. En parler à un médecin permet de faire face à la maladie mais il est aussi possible de devoir prendre des antidépresseurs pour la dépression. Or, troubles sexuels et antidépresseurs ne font pas bon ménage. Avec les antidépresseurs, les troubles sexuels augmentent. C’est le cas par exemple de la paroxetine : les troubles sexuels, le problème d’érection ou d’orgasme sont courants avec ce type de médicaments. Comment gérer la prise d’antidépresseurs et le trouble sexuel ?

Le mieux reste d’en parler à son médecin traitant ou son psychiatre, car tous les antidépresseurs n’agissent pas de la même manière sur les patients, ni même sur la sexualité. Certains antidépresseurs auraient l’effet inverse et augmenteraient la libido. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que certains antidépresseurs peuvent être administrés pour traiter ou diminuer l'éjaculation précoce. Il est fortement recommandé de ne pas cesser le traitement sans avis médical. Si les effets secondaires sont trop importants, il est possible de diminuer la dose, avant de changer de molécules. Il ne faut pas prendre les troubles sexuels à la légère, car une vie sexuelle épanouie contribue aussi au rétablissement de la personne dépressive.

Oser en parler !

Etre en dépression ne doit pas être un tabou. Si avec la prise d'antidépresseurs, les troubles sexuels deviennent omniprésents, il est impératif d'en parler rapidement, que ce soit à son conjoint ou conjoint, mais surtout à son médecin. Il faut éviter de se replier sur soi-même. Les troubles sexuels sont évidemment réversibles et une solution existe.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017